Faire une augmentation mammaire en France

Types d’implants et d’interventions pour l’augmentation mammaire

Types d’implants

Comme il y a plusieurs choix à faire quant au style de votre implant, il est important de discuter de vos options avec votre chirurgien.

Surface

Deux types de surface d’implant sont disponibles en matière d’Opération de seins pour les patientes d’augmentation mammaire : lisse et texturée. Les implants texturés présentent de petites bosses à leur surface. Ces implants ont été développés dans l’espoir de réduire le risque de contracture, une complication que certaines femmes développent après une augmentation. Vous pouvez en savoir plus sur la contracture et les autres complications dans un FAQ. Les implants lisses ont une surface lisse plutôt que bosselée. De nombreux chirurgiens préfèrent les implants lisses pour leur sensation plus douce et plus naturelle.

Remplissage

Les femmes ont le choix entre des implants remplis de gel de silicone cohésif ou de solution saline (solution d’eau salée). Les deux types de remplissage sont utilisés depuis les premiers jours de l’implantation mammaire.  Contrairement aux anciens implants en silicone d’avant 1990, dont le remplissage était plus liquide, les implants modernes sont remplis de silicone dont la consistance est celle d’un « ours en gélatine ». Bien qu’il n’existe aucune preuve que l’exposition au silicone puisse provoquer une quelconque maladie chez l’homme, certaines femmes préfèrent que leurs implants soient remplis de solution saline. Dans le cas peu probable d’une rupture de l’enveloppe extérieure de l’implant, le sérum physiologique, une solution d’eau salée entièrement biorésorbable, serait simplement absorbé par l’organisme et l’implant se dégonflerait. La silicone n’est pas biodégradable et, par conséquent, une femme ne remarquerait probablement aucun changement de volume de l’implant en cas de perte d’intégrité de l’enveloppe d’un implant rempli de silicone. Pour cette raison, l’autorité de santé publique recommande une IRM périodique pour confirmer l’intégrité des implants remplis de silicone. La plupart des chirurgiens et des patientes conviennent que les implants remplis de solution saline n’ont pas la sensation naturelle des implants remplis de silicone.

Forme

Il existe deux formes d’implants :

L’une en forme de larme, l’autre ronde. En général, les implants ronds épousent le mieux la forme naturelle du sein et offrent aux femmes des résultats favorables. Les implants en forme de goutte d’eau, ou profilés, peuvent convenir aux femmes qui ont subi une ablation partielle du sein lors d’une intervention chirurgicale antérieure, comme une reconstruction par mastectomie. Les implants ronds peuvent être lisses ou texturés, tandis que les implants profilés sont toujours texturés.

Placement

Les implants peuvent être placés soit derrière le tissu mammaire, sous-glandulaire, soit derrière les muscles pectoraux, sous-musculaires. Environ 75 % des augmentations sont réalisées dans le plan sous-musculaire. Des études montrent qu’un placement sous-musculaire peut réduire le risque de contracture du tissu cicatriciel et faciliter la mammographie après l’opération. Le placement sous-musculaire offre généralement de meilleurs résultats pour les femmes minces ou celles qui espèrent augmenter considérablement leur poitrine. Le placement sous-glandulaire peut offrir de meilleurs résultats aux femmes dont les seins sont affaissés.

Types d’intervention

Pli inframammaire ou sous-pectoral

Cette procédure implique une incision dans le pli sous le sein et tend à permettre au chirurgien de contrôler plus directement le positionnement de l’implant. Environ 70 à 80 % des augmentations mammaires sont réalisées au moyen de la procédure du pli inframammaire. L’emplacement de l’incision permet de minimiser les effets sur les zones de production de lait du sein. La même incision peut également être utilisée si des complications surviennent ou si des interventions chirurgicales supplémentaires sont nécessaires. L’augmentation du pli inframammaire convient bien aux patientes plus âgées ou aux mères, car l’âge et la grossesse entraînent un affaissement naturel des seins. Cet affaissement naturel permet à l’incision chirurgicale d’être bien cachée pour la plupart des femmes. Les jeunes femmes, les femmes minces ou les femmes qui n’ont pas encore eu d’enfants et qui n’ont pas de pli sous les seins peuvent avoir une cicatrice plus visible avec cette procédure.

Trans-axillaire

Au cours de cette intervention, une incision est pratiquée dans l’aisselle, ou axillaire, et est utilisée pour insérer un implant au-dessus ou au-dessous du muscle. Certains chirurgiens utilisent un endoscope, qui est une petite caméra à fibres optiques, pour les aider à réaliser l’intervention. Environ 10 % des augmentations mammaires sont réalisées par une procédure trans-axillaire. L’avantage de l’augmentation trans-axillaire est qu’il n’y a pas de cicatrice sur le sein lui-même. Un inconvénient potentiel de cette approche est qu’il est un peu plus difficile d’obtenir un positionnement symétrique des implants et que la correction des problèmes postopératoires nécessitera probablement des incisions supplémentaires sur le sein.  En outre, il existe un risque de cicatrices épaissies qui sont visibles avec des vêtements sans manches, des maillots de bain ou lorsque les bras sont levés.

Péri-aérol

Dans cette intervention, une incision est pratiquée autour du complexe mamelon-aréole et la cicatrice tend à se fondre dans le bord de l’aréole. Étant donné que l’incision est très proche des parties du sein qui produisent le lait, les femmes qui subissent une augmentation péri-aréolaire peuvent avoir plus de problèmes d’allaitement et de sensation du mamelon après l’opération. C’est l’incision préférée des femmes ayant de très petits seins et qui n’ont pas de pli sous les seins. Voir theoueb.com pour en savoir plus sur le sujet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Previous post Faire une abdominoplastie à Lyon
Next post Les bénéfices psychologiques de la chirurgie esthétique